Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de détecteurs de métaux sur le marché. Chacun d’entre eux a ses spécificités techniques et tous n’ont pas les mêmes performances en matière de détection. Si certains arrivent à sonder le sol à une profondeur assez impressionnante, d’autres se limitent à quelques centimètres. Voici donc un guide qui vous apprendra un peu plus sur la portée en profondeur que chaque type de détecteur de métaux peut atteindre. 

Quelques paramètres à prendre en compte 

Évaluer les profondeurs réelles de détection n’est pas chose facile. Il faut prendre en compte plusieurs paramètres. Le premier étant la technologie qu’embarque le modèle de détecteur en question. En effet, comparés aux anciens modèles disponibles sur le marché il y a 5 ou 10 ans de ça, ceux d’aujourd’hui se montrent plus performants et donc, officient même à de plus grandes profondeurs qu’auparavant.

Par ailleurs, il est aussi important d’intégrer dans ces paramètres le type de sol sur lequel a lieu la détection. Un détecteur peut être plus efficace sur un sol en dur que sur un terrain sablonneux, par exemple. À cela s’ajoute le rapport entre la dimension des objets inspectés avec leurs situations dans le sol (la profondeur). Les gros objets se détectent mieux, même enfoncés sous terre à une distance importante.  

Des profondeurs de détection qui varient selon le type d’appareil

Cas des détecteurs à battement de fréquence

Pour rappel, il s’agit du premier type de détecteurs de métaux sur le marché. Moins aboutis, les détecteurs à battement de fréquence sont loin de rivaliser avec les cadors du moment. Leur technologie, trop limitée, bride leur sensibilité. Ce qui fait que leur profondeur maximum de détection ne dépasse pas une vingtaine de centimètres, et encore, ce n’est valable que si les effets de sol sont faibles et n’interfèrent pas trop.

Pour un détecteur PI

Les détecteurs à induction pulsée ne se comportent pas de la même façon qu’un détecteur à battement de fréquence. Il existe d’ailleurs un gros fossé technologique qui les sépare. Tout d’abord, un détecteur PI ne possède qu’une seule bobine. On les utilise surtout pour de la détection en grande profondeur. Les modèles grand public les plus performants arrivent à détecter jusqu’à plus de 3 mètres sous terre. Plus l’objet est massif, plus la détection est meilleure dans ce cas. Ces appareils arrivent aisément à desceller les objets métalliques dans le premier mètre de profondeur.

Les détecteurs très basse fréquence

Aussi nommé détecteur VLF pour very low frequency, ce type d’appareil dispose de deux bobines qui jouent respectivement le rôle d’émetteur et de récepteur. Moins puissants que les détecteurs PI, ils fonctionnent exclusivement à des fréquences inférieures à 20 kHz. Malheureusement, les détecteurs VLF sont très sensibles aux effets de sol. Ils ne sont efficaces qu’à une profondeur de 50 centimètres maximum. Par contre, ils ont la particularité de mieux détecter les plus petits objets

Cas des détecteurs grosses masses 

Comme son nom l’indique, ce type de détecteurs se destinent aux cibles faisant plus de 15 centimètres de diamètre. On compte parmi leur rang essentiellement des détecteurs à induction pulsée. Toutefois, de rares modèles de détecteurs VLF comme le Garrett GTI 2500 Eagle Eye en font partie. Ces détecteurs grosses masses arrivent aisément à sonder jusqu’à 3 mètres de profondeurs. Si la cible à repérer est plus grosse, la profondeur de détection de l’appareil pourra augmenter en conséquence.  

Les radars de sol 

Dès qu’il s’agit d’inspecter le sol et de détecter des métaux en profondeur, aucun modèle de détecteurs de métaux ne peut mieux faire qu’un radar de sol. Outil de pointe longuement réservé à un usage professionnel, ce type d’appareil se démocratise de plus en plus chez les passionnées de détection et les petites entreprises. Leur profondeur de détection peut atteindre facilement les 15 mètres ou plus, selon le modèle et la marque dont on dispose. Malheureusement, cette technologie a un prix et elle coûte cher.

Conclusion

Il peut être judicieux de choisir son détecteur de métaux en fonction de sa profondeur de détection. Toutefois, ce ne sera pas suffisant, car pour qu’il soit amplement efficace, il faudra prendre en compte d’autres paramètres : le type de terrain sur lequel mener la détection, le type d’objet à chercher, la taille de la cible, etc. 


 

A propos de l'Auteur

Romain priette

Bienvenue sur mon blog, passionnée dans la detection depuis 10 ans 😅😅 je suis passé par plein de matériel différent. J'ai commencé réellement sur la marque garrett et je suis actuellement sur le magnifique, sublime, performant et léger 👉 XP DEUS 👈 Made in France. Par le biais de ce blog je mets en avant mes connaissances pour partager ma passion au plus grand nombre. Bonne lecture.

Afficher Tous Les Articles